Je marche dans la rue.
Comme toujours, mes yeux vont et viennent au gré des façades, essayant d'imaginer ce qui se passe derrière les fenêtres, souriant aux fleurs des jardinières et autres lierres grimpant aux murs. Mon regard est attiré par une grande bâtisse. On peut imaginer sans peine quelle magnifique maison de maître ce fut autrefois. Les murs sont hauts, barrés de fenêtres immenses qui doivent laisser entrer la lumière à plein jets. Sous le toit d'ardoise joliment arrondi, quelques minuscules lucarnes rondes laissent entrevoir de toutes petites chambres de bonnes. Sous la véranda en verre et métal ajouré, une vieille terrasse en grès rose s'ennuie. L'allée du jardin est envahie de feuilles et de branchages morts. La nature a repris ses droits. La maison est depuis longtemps abandonnée. Et pourtant, en fermant les yeux, je vois...
Je vois une femme en grande robe, taille fine et superbe chignon descendre l'escalier qui mène au jardin, suivie par un enfant blond en tenue de petit marin. Des rideaux de dentelle volent au vent à travers les fenêtres entrouvertes, on entend un piano égrener quelques gammes, un chien court au travers du jardin pour rejoindre ceux qu'il aime...
Le rêve se termine déjà. Je rejoins mon quotidien, un petit sourire aux lèvres, et je passe mon chemin.

maison31.gif
Retour à l'accueil