Une belle journée d'été.
Partout des jambes sous des jupes légères, des jambes sortant de shorts et autres pantacourts. Des jambes longues, des courtes, des potelées, des fines, des élancées, des séduisantes, des dodues, des poilues, des épilées. Des jambes d'adultes, des jambes de bébé, des jambes d'enfants, des jambes d'ados.
Mon regard est attiré par deux paires de jambes. Jambes d'homme et jambes de bébé, elles se touchent et semblent parfaitement s'entendre. Un peu plus haut, les mains qui vont avec ces jambes se parlent : des mains potelées de bébé et des mains d'homme.  Les mains d'homme caressent les mains de bébé, les mains de bébé semblent ravies et se déplient comme de tout petits éventails, battant l'air frénétiquement et adorablement. Etonnamment, ces paires de mains et de jambes sont à la même hauteur, et après avoir contemplé leur ballet langagier,  je cherche pourquoi je suis étonnée.
J'ai trouvé.
Le bébé est en poussette, et à ses côtés, son papa est en fauteuil roulant. Pendant que maman pousse bébé et que mamie pousse papa, ces deux-là discutent à leur manière, les yeux dans les yeux... Et moi, je ne sais pas pourquoi, je trouve cela magnifique.
Retour à l'accueil