A propos de mon article sur le poème Si…

Merci pour ces comm et long comms ! Je réponds en particulier à Livy et à Papillllon de façon plus simple avec cet article car mon comm aurait pris toute la page !

Je sais que la version de Jules Castier est plus véridique que celle proposée par Paul Eluard. Je l’avais aussi trouvée sur Internet en préparant ma séquence sur la poésie Si…

En outre, je savais aussi que Kipling avait cette tendance raciste ou plutôt pro-colonialiste mais je n'ai pas développé avec mes petits du CM2 ni sa vie, ni ses prises de position, qui n'auraient pas été justifiées auprès de jeunes enfants. Il me semble juste que la traduction de Paul Eluard, plus calme et plus simple, est plus proche de valeurs que je voulais faire ressortir à leurs yeux et dont j’avais envie de discuter avec eux. Car la séance de poésie (en tous les cas dans ma classe) n’est pas juste de la copie d’un texte et son apprentissage par cœur. Nous parlons ensemble de leur compréhension, de ce qu’ils aiment ou n’aiment pas. Souvent d’ailleurs, ce sont eux qui me proposent des textes. Et c’est le cas pour celui-là !! Ils l’avaient travaillé avec une autre instit 2 ans auparavant (en CE2) et ne l’avaient pas bien appréhendé dans sa totalité. Je voulais le reprendre et l’expliquer avec eux.

Pour dire encore une chose sur ces personnes qui sont des moitiés de bien et de mal mélangés, je travaille en ce moment avec l’ensemble vocal dont je fais partie, une très sympathique œuvre de Mr Florent Schmitt, Le Passant de Passy. Néanmoins, il est connu et reconnu que cet excellent compositeur du XXème siècle était nazi et a même collaboré avec la Gestapo pendant la 2ème guerre Mondiale. Pourtant je suis d’origine juive et très sensible sur ce sujet….

J’apprécie la prose de Rudyard Kipling bien que je ne sois pas d’accord avec ses prises de position sur « les peuples de couleurs »et il ne me semble pas que Si…soit un texte pro-raciste ou pro-colonialiste, en tous les cas pas au stade d’explication où je m’arrête avec mes loulous ;  je chante le Passant de Passy bien que j’aurais pu être une victime de Florent Schmitt si j’avais vécu en d’autres temps, et je parle à Mme X bien qu’elle ait fait de la prison parce qu’elle a été soupçonnée d’attouchements sur ses enfants.

Loin de moi l’idée de me justifier sur mes choix pédagogiques au début de cette réponse, je crois que c’est ce que je suis en train de faire pourtant. Excusez-moi, mais c’est la réflexion que me suscite vos comm. Merci à vous de m’avoir permis de  livrer mes réflexions, j’aime ça !

Je vous envoie un grand sourire et pour tout vous dire, j’adorerais continuer cette discussion autour d’un bon thé avec vous !

 

Bises mes amis

 

Retour à l'accueil