Ding Ding Ding... fait la sonnette de la dame de l'Armée du Salut. Un homme me bouscule, l'air sombre, sa femme le suit tant bien que mal, portant force paquets et autres sacs en papier. Des jeunes filles rient façon explosive en montrant discrètement du doigt un jeune ado plutôt genre boys band qui se dandine en face. Le tram passe en lançant son bruit de sonnette à vélo pour avertir les piétons. Un maman tient par la main un rejeton habillé grande mode et empêtré dans son petit manteau dernier cri. Une vieille femme mendie, tenant une pancarte sur ses genoux qui dit J'AI FAIM. Je lui donne ma baguette de pain, j'en achèterai une autre. Un petit garçon rêve éveillé devant un jouet électronique dont je ne comprends même pas le principe.
Les trottoirs sont encore mouillés de la fine neige qui vient de tomber, il fait froid, mes doigts sont tous raidis malgré mes gants. Les gens passent, repassent, flânent ou tracent leur chemin. La nuit tombe et des milliers de petites ampoules colorées se mettent à scintiller, des hauts-parleurs diffusent de la musique de Noël.
Dans quelques heures, les rues se videront, chacun retournera dans son chez soi, en rangeant discrètement ses achats pour que personne ne les voient. Les enfants trépigneront d'impatience, comme tous les jours jusqu'au 24 décembre, la soupe sera chaude et calmera pour un temps les esprits. Puis viendra le pays des songes....
Moi, je ne veux rien, j'ai déjà tout ce qu'il me faut...
Et même plus ! Mon petit dernier de 5 ans, avec sa bouille d'ange et sa bouche où il manque une toute petite quenotte, m'a doucement dit à l'oreille "maman je t'aime à l'infini..."
A vous tous, je souhaite que les fêtes soient douces et paisibles, pleines de rires et de joies, et d'amour à l'infini...
Naturella
Retour à l'accueil