Benoît est infernal aujourd'hui. Impossible de le faire s'asseoir ne serait-ce qu'une minute, ou encore qu'il écoute une consigne. Mauvaise journée, rien ne va, il n'en fait qu'à sa tête. A la récréation, il ne trouve rien de mieux que de rentrer dans les toilettes des filles et de passer la tête sous les portes, histoire de faire le voyeur. Evidemment, les filles ne se laissent pas faire. La petite nénette visée ne se démonte pas. Culotte en bas des jambes, elle se met à hurler pour chasser Benoît et préserver son intimité. Benoît éclate de rire, il est ravi de son effet... mais il ne bouge pas d'un iota ! Alors les copines de la demoiselle prennent les choses en main, et l'invectivent en criant.
Il finit pas se réfugier près de la porte tout en les narguant, tirant la langue et chantonnant comme à son habitude "elle pue des pieds, pue des pieds". Furieuse, une demoiselle le pousse en claquant la vieille porte en métal avec une violence inouïe.
Benoît hurle en se tenant la main. Un de ses doigts est dans une drôle de position, pas très naturelle et toute la chair à l'endroit des empreintes pend lamentablement. Nous appelons les pompiers. Benoît hurle toujours. Nous essayons de le consoler, sans grand succès. Après une courte bagarre avec un pompier pour le caser enfin dans l'ambulance, Benoît hurle toujours.
- Mon pauvre Benoît, tu as mal, n'est-ce pas ?
- Nan !!! C'est pas ça !!!! Oooouuuiiiinnnnnn !!!!
- Qu'est-ce qui ne va pas alors ?
- Maîtresse !!!! c'est le doigt qui fait les doigts d'honneur !!!! Comment je vais faire des doigts d'honneur maintenant ????
Retour à l'accueil