Le soleil sort d'un seul coup entre deux nuages. Derrière la vitre, je me retourne, attirée comme un aimant, et offre mon visage au soleil qui réchauffe.

La longue journée se termine, les bruits s'éteignent doucement, quelques rires d'enfants et dernières cavalcades dans l'escalier, et le silence de ma classe vide se fait plus présent. Le crayon rouge reprend sa place, ma main le guide. Les piles de cahiers diminuent. Dans quelques moments, je serai chez moi.

Le repas se termine. Les enfants virevoltent afin d'échapper aux éternelles corvées de débarrassage et rangement. L'eau bout et glougloutte pour annoncer le plaisir du thé bouillant aux arômes puissants. Je m'installe confortablement, un plaid chaud sur les épaules, un morceau de chocolat fondant sur la langue. Je suis bien.

La cocotte minute a tout gardé au chaud. Blanquette et ses légumes ont mariné toute la matinée. A peine de retour après moultes trajets, sac à peine posé, l'odeur douce du plat mariné s'est répandue dans toute la maison. Mon nez me guide, je suis faite ! J'ai faim ...

Retour à l'accueil