Il y a des jours où être instit c'est dur...

Aujourd'hui, jour de vacances de Février et dernier jour effectif de classe pour mes CM2 avant le départ pour 3 semaines de classe de neige dès la rentrée de Mars...

Ils sont surexcités, peu enclins au silence, ça fuse dans tous les sens et l'envie de travailler est tombée au fond des chaussettes. Et puis surtout, Petite A est dans un de ses très très mauvais jours. Petite A, c'est l'archétype de la pauvre gamine, pas de famille, placement judiciaire, et une connaissance erronée de la vie qu'elle croit être uniquement possible dans la violence. Et quand Petite A a décidé que ça ne va pas, rien ne peut la faire changer d'avis. Ca commence dès 8h30, elle ne veut pas faire ce qu'on lui demande :

- On va faire de la géométrie, prenez vos crayons bien taillés et vos gommes...

- Ooooh non , c'est pas vrai, j'aime pas ça. Je prendrais rien du tout et de toute façon j'ai pas de crayon de papier.

Le plus sûr est de ne rien relever...pour le moment évidemment, car quelquefois, elle finit par obtempérer sans sommation. Mais évidemment, si je ne la regarde pas, Petite A n'aime pas ça non plus ! Donc elle tape sur sa table :

- J'ai pas de crayon je te dis !!! (ton très désagréable)

- J'ai entendu Petite A, pas besoin de crier, va sur mon bureau et prends un crayon de papier.

- NOOOON, je veux faire le travail au stylo bleu !!!!

- Non Petite A, pas au stylo bleu. En géométrie, on travaille au crayon de papier pour pouvoir gommer si on se trompe. C'est comme ça.

- Mais je comprends rien de ce qu'y faut faire !!! MAITRESSE !!!!!

- J'entends Petite A, pas besoin de crier. Va chercher le crayon et après je t'explique.

- NOOOOOOON !!!!!!

Et dans un grand geste de colère, Petite A envoie valser toutes les affaires de sa table par terre. Je ne me retourne même pas, ce qu'elle aimerait bien que je fasse. Mais j'ai l'habitude, ce genre de cirque se passe plusieurs fois par jour...

Nous partons en salle informatique pour visiter un super site internet sur les cubes où ceux-ci dansent et se déplient en 3D devant vos yeux. Raaaah, les gamins sont captivés et moi j'adore. Ils font leur travail calmement et remplissent les fiches mises à leur disposition. Evidemment, Petite A a emmené son stylo bleu, n'est pas allée chercher le crayon sur mon bureau et est en train de crayonner tout ce qu'elle peut son schéma du cube avec son stylo bleu. Je m'approche et lui répète que je ne veux pas la voir travailler avec son stylo :

- Petite A, je t'ai déjà expliqué qu'on fait de la géométrie au crayon de papier. Regarde tes camarades, ils travaillent tous au crayon, c'est plus facile. Ton schéma n'est pas propre et il faut tout recommencer.

- NOOOOOON, je veux garder mon stylo bleu.

- Non, je te le prends et je te donne ce crayon pour travailler. Ici c'est moi qui décide, pas toi.

Petite A déchire sa feuille, et se met à taper avec ses pieds sur le mur. Pas de chance, de l'autre côté du mur, il y a l'autre CM2, et mon collègue passe la tête par la porte :

- Qu'est-ce qui se passe ? Ca n'arrête pas de tambouriner sur le mur et ça nous gêne ici.

- C'est Petite A. Elle n'est pas contente. Excuse-moi, je lui demande d'arrêter. Petite A, stoppe ça tout de suite, tu déranges les élèves de Mr X.

- NOOOOOOOON, je fais ce que je veux, et puis je comprends rien à ton travail et puis je veux mon stylo bleu !

- Petite A tu arrêtes de taper sur le mur, tu viens au calme dans la salle d'à côté pour que je puisse t'expliquer, après tu reviendras quand tu auras compris.

- NOOOOOOOOOOOOON (hurlement) NOOOOOOOOOOOOON (re-hurlement) NOOOOOOOOOOOOOON ( et grands coups sur le mur)

Et re-collègue :

- Bon Petite A ça suffit maintenant ! Tu fais ce que demande la maîtresse et tu ne discutes pas.

- NOOOOOOOOOOOOOOOOON, NOOOOOOOOOOOOON, NOOOOOOOOOOOOOON, NOOOOOOOOOOOOOOO (Petite A est déchaînée, elle tape tout autour d'elle, ses camarades reculent et au passage, elle renverse sa chaise)

Alors comme souvent, mon collègue et moi la prenons un par les pieds et l'autre sous les bras et nous la sortons manu militari de la salle, d'abord pour éviter qu'elle ne se blesse, et pour protéger les autres élèves. Elle hurle toujours et se débat. Elle finit tout de même par s'asseoir. Je ne lui parle pas, ça ne servirait à rien, elle n'est plus réceptive. J'attends qu'elle se calme et je m'occupe des autres.

Puis Petite A se remet à hurler :

- MAITRESSE, MAITRESSE, MAITRESSE, MAITRESSE !!!!!!!

J'attends un tout petit peu puis je m'asseois à côté d'elle :

- Oui petite A, je t'écoute !

- MAITRESSE, JE VEUX TRAVAILLER !

- Moi aussi j'aimerais bien que tu travailles Petite A, mais il faut te calmer.

- MAITRESSE, MAITRESSE, JE VEUX TRAVAILLER !

- D'accord Petite A, va chercher ta feuille qui est par terre, ton crayon de papier et je t'explique tout le travail.

- Nooooooooon, je veux faire mon travail avec mon stylo bleu.

- Non je te l'ai pris, il ne te reste que le crayon de papier. Après le travail au crayon, je te rendrai ton stylo bleu.

- Mais je comprends rien du tout, je comprends rien du tout !!!!!!

- Va chercher tes affaires et je t'explique.

- NOOOOOOOOOOOOON, je comprends rien du tout !!!!!

Pas possible de continuer ce dialogue de sourds. Je retourne dans la salle d'à côté avec le reste de ma classe. Et qu'est-ce que je vois ? Petite A se lève, ramasse feuille et crayon, et se remet à hurler :

- MAITRESSE, MAITRESSE, MAITRESSE, MAITRESSE !!!!!

Je me rapproche après avoir vérifié que les autres élèves finissent correctement leur travail et j'explique à Petite A ce qu'il faut faire.

Je reste silencieusement à côté d'elle, et elle termine seule son travail, car Petite A n'a aucun problème scolaire, loin s'en faut....

Voilà ma matinée d'aujourd'hui. Et cela se répète quelquefois jusqu'à 5 fois par jour. Les jours où je suis en pleine forme, comme aujourd'hui, j'arrive très bien à rester calme. D'autres jours, quand la crise survient pour la n-ième fois de la journée, je ne prends même plus le temps de discuter. Je l'isole tout de suite. Parce qu'elle ne se calmera pas en classe et parce que j'ai 22 autres élèves dont je dois m'occuper...

 

Retour à l'accueil