Le feu est rouge. A l’arrière de la mini voiture rose qui se trouve devant moi, un doberman de belle taille se tasse maladroitement. La pauvre bête semble mal à l’aise, coincée derrière la banquette arrière. Au bout de quelques minutes, le molosse s’arrête de tournicoter dans tous les sens et se campe nerveusement, tête hors de la fenêtre du conducteur, train avant à moitié sur la banquette et arrière-train collé derrière le pare-brise. La conductrice est une petite mamie guindée, très chic. Je ne peux m’empêcher de tourner la tête et de les dévisager en les dépassant, sourire aux lèvres.
Le doberman m'a alors fait un clin d’œil.
Retour à l'accueil