Le monde entier salue la victoire de Barak Obama. Le monde entier contemple le visage d'un homme métis qui va prendre le pouvoir d'un des pays les plus importants du monde. Les communautés noires américaines pleurent et prient pour remercier Dieu.
Barak, lui, hérite d'un pays en déroute.
A l'heure où Bush exerce les dernières heures de sa présidence, des millions d'américains courent s'acheter des armes avant que le nouveau président ne l'interdise. Même ceux qui ont voté pour lui.
Ils sont fous ces américains.

Retour à l'accueil