Hier soir, j'ai fait du repassage, tard. Oui, évidemment, 4 gamins et un boulot, je fais mon repassage une seule fois par semaine, le dimanche soir.  Comme ça, chacun a son vêtement préféré propre et lavé pour la semaine. Et ce sont 5 à 6 paniers plein à craquer qui me regardent droit dans les yeux. Des tonnes de t-shirts, pantalons et autres chemises, des milliers de chaussettes déparaillées qui attendent qu'on les rassemble...Je ne déteste pas repasser, avec ma centrale vapeur de "la mort qui tue" comme dit mon frère, je fais mes 6 paniers en 2 heures environ.

Je vois dans vos yeux l'étonnement, le ravissement et votre esprit qui ose former ces mots : " Elle est vraiment très organisée, très douée, c'est la superwoman du quotidien !" Oui, très modestement, je l'avoue, je suis la championne de l'organisation du quotidien, et en particulier du repassage !huhuhuhu.....

Le repassage, je le fais devant un bon film, toujours, un que j'ai déjà vu c'est mieux , comme ça je ne me crame pas les doigts en croyant repasser une chemise....Si, si, ça m'est arrivé, une fois, je me suis cramée le genou ! Vous allez me dire qu'il faut le vouloir pour se cramer le genou avec un fer à repasser, oui, je vous le concède, mais je repassais assise parce que j'étais enceinte de 8 mois et debout ça me fatiguait trop.... Et j'ai donc repassé mon genou ! Ah, j'arbore toujours une magnifique cicatrice, par contre c'est moyen pour la faire passer pour une cicatrice de baroudeuse....

Et dans la rubrique "que repassez-vous d'étrange ?", j'ai aussi repassé un tapis, un tapis en synthétique, enfin c'est le fer qui a voulu, pas moi...Il est tombé parce que je me suis prise les pieds dans le fil et il a atterri droit sur le tapis en synthétique. Le synthétique, c'est bizarre, au contact de la chaleur du fer, ça se racornit, ça se rétracte. C'est comme le sable, c'est totalement incroyable, ça garde la trace du fer, vous verriez mon tapis....enfin mon ex-tapis....parce que j'en avais marre d'entendre mes potes dire en se bidonnant " Aaaah tu as eu un accident de fer à repasser ?? "

Enfin tout ça pour dire que je repassais hier soir devant la télé en regardant une émission plutôt pas mal, sur la 2. Et cette émission parlait de ce fou de Dutroux, un monstre comme la Terre sait malheureusement en porter. C'était une émission bien faite, pas racoleuse mais très factuelle, comme je les aime. Chacun peut se forger son opinion à l'issue de cette émission. Enfin pour Dutroux, je crois que quoi qu'ils aient dit ou montré, l'opinion de tout le monde est déjà faite.

J'ai beaucoup aimé le passage sur la marche blanche, cette grande marche pacifiste à la mémoire des fillettes Julie et Mélissa, et des jeunes filles An et Efje qu'il a tuées. Tout un pays avait marché main dans la main sans autre préoccupation que de dire aux parents "nous sommes là, tous et unis". C'était une démonstration de force énorme, une sorte de vague de bien qui s'était levée. Et puis mes yeux ont été attirés par l'affichette que brandissaient les participants : on y voyait les visages de 2 petites filles pleines de vie, Julie et Mélissa, avec leurs yeux d'enfants tournés vers l'avenir, et en dessous, cette simple phrase :

"Le Monde peut être cruel, pas seulement à cause de ceux qui font le Mal, mais aussi à cause de ceux qui regardent et qui laissent faire."

Ce qui m'est arrivé m'a bouleversée, chamboulée, oui, c'est vrai, mais ce n'est rien à côté de ce qu'ont subi ces gamines. Pourtant, oui, certains voient,et je sais de quoi je parle,  et ne se lèvent pas contre l'injustice. Ceux-là, je ne les comprends pas. Qu'est-il plus simple de faire? Vivre avec sa conscience toute sa vie ou affronter le gros vent quand l'orage est juste au-dessus de nous ? C'est ce que je fais : je me lève et j'affronte l'orage, et croyez-moi, ce n'est pas facile. Donnez-moi la main vous tous, levons-nous et ayons le courage de nous élever contre les injustices !

 

Retour à l'accueil