J'ai dit oui.
Je sais que ça risque de ne pas être facile, les premières fois du moins.
Toutes ces grilles et ces barreaux, ces bruits de clés qui tournent et retournent dans les serrures.
Ce seuil à franchir.
Ces gardiens qui vont demander patte blanche.
Et puis ces hommes, enfermés là car ils ont enfreint la loi.
Moi qui ne supporte pas ce genre de chose, comment mettre un mouchoir sur ce que je pense pour ne voir que la démarche d'ouverture vers les autres, cette idée de partager un moment avec des "normaux", des gens vivant libres, dehors ?
Oui, j'ai envie d'essayer : aller chanter avec des prisonniers.



Retour à l'accueil