On est mère pour comprendre l'inexplicable.
On est mère pour illuminer les ténèbres.
On est mère pour couver, quand les éclairs zèbrent la nuit,
Quand le tonnerre assourdissant rompt le silence ,
Quand la boue enlise,
Quand coulent les larmes.
On est mère pour recevoir un baiser,
tenir la main sur les chemins.
On est mère pour rire et chatouiller,
pour gronder et consoler.

On est mère pour aimer,
Sans commencement, ni fin.

à mes enfants...


Retour à l'accueil