"ALLEZ LES BLEUS, ALLEZ LES BLEUS " scandent les enfants dans le salon. "ALLEZ LES BLEUS, ALLEZ LES BLEUS  "répond l'écho sur le balcon d'à côté. " "TUUUUUUUUUT" fait la corne de brume dans le jardin des voisins, "OOOOUUUUUAAAAAAAIIIIIISSSSSS" répondent les enfants.
C'est l'ambiance de stade sans le stade et mes 4 loulous sont ravis. Avec des parents qui ne s'intéressent pas plus que ça au foot, manger devant la télé pour voir la finale, c'est Byzance !

Non , parce que figurez-vous que mes enfants m'ont dit qu'il y en avait marre de ne pas savoir de quoi causent les copains dans la cour. Zizou, les pénos, les arbitres qui n'en font qu'à leur tête et tout ça, ils n'y comprenaient rien. Enfin, le mal est réparé, ils ont vu quelques matches et la finale.

Le commentateur hurle, je relève la tête, ah non, ce sera pour la prochaine fois. Je retourne à mon classemernt des photos des 4 dernières années. Pratique, le commentateur, je trouve. Il suffit de l'écouter pour savoir s'il se passe quelque chose ou pas. Oups ! là, y a un truc qui ne va pas ! Quoi ? Zidane sort ? Mes gamins sont mal à l'aise, parce que comme c'est la tension pour zizou, il a tapé sur un autre avec sa tête. C'est pas bien, hein maman ? Ah ben non c'est pas bien, mais bon, Zizou il ne veut pas perdre, alors il est enervé !
Ouf, on s'en sort sans trop de casse. Et c'est les tirs au but. Les cris se succèdent, les voisins hurlent et de nouveau, tout le quartiers retentit de sonores "ALLEZ LES BLEUS", "TUUUUUUUUUUT", "OOOOOOUUUUUAAAAAAIIIIIIISSSSSSS".
Et c'est la défaite. Les voix se taisent, quelques feux d'artifices éclatent. Les stades se vident, les télés montrent des supporters, des vrais, en train de pleurer. Mes gamins sont tout déconfits, perdre c'était pas imaginable. Ils hésitent à pleurer aux aussi. Mais ce n'est qu'un jeu les bouts de choux ! Et puis pour gagner, c'est chacun son tour ! Allez les loulous ! Au lit !

Moi, je suis nulle en foot et je n'y connais rien, alors je n'ai rien dit mais, .... c'était pas les bleus qu'il fallait supporter, c'étaient les blancs, non ??


Retour à l'accueil