Je me souviens d‘une stagiaire qui était venue pour quelques jours dans ma classe. Mince et élancée, assez grande, plutôt jolie (enfin pour moi, je ne suis peut-être pas apte à juger les filles, bref ...).
Quand je reçois des stagiaires, je fais toujours un entretien au préalable. Histoire de savoir ce qu’ils doivent faire comme séances pour leur profs d'IUFM, mais aussi pour qu’ils sachent ce que j’attends d’eux dans ma classe.
A la fin de l’entretien, cette jeune femme me dit qu’elle est fille d’instit et que notre beau métier n’a plus de secret pour elle. Soit. Je crois, moi, qu’on apprend tous les jours des choses nouvelles, même en étant diplômée. Bon, passe. La vie se chargera bien de lui faire comprendre tout ça.
Je lui demande son e-mail afin de lui envoyer des renseignements et des consignes de travail.
Et elle me déclare : « doudounette_pépette@truc.fr »
Je reste la bouche ouverte, j’ai très envie de rire, et par peur d’avoir mal compris, je lui demande de répéter. Ce qu’elle fait : « doudounette_pépette@truc.fr »
Non, non, j’avais bien entendu !! Et là, j’explose de rire, intérieurement bien sûr.
Ça ne fait pas du tout adulte « doudounette_pépette » ! Surtout quand on prétend tout savoir d’un métier avant d’être diplômée.

Retour à l'accueil