Il faut du sang-froid dans notre métier. De plus en plus, ... et tout le temps ...


Il y a quelques jours je reçois un mot d'une maman d'élève me disant en substance ceci :


" Madame,

Je constate que depuis quelques temps, mon fils est très souvent puni et cela commence vraiment à m'exaspérer ! Je veux donc que vous le changiez de place afin qu'il soit isolé de ses camarades, ainsi il ne sera pas tenté de bavarder et le problème sera réglé une fois pour toutes. [...] "


Comment dire ... que dire ... à part que la moutarde m'est montée au nez et que si je ne me retenais pas, je lui répondrais bien ceci à cette bonne dame ...


"Madame,

J'ai bien reçu votre mot du tant concernant votre fils. Je crois que si quelqu'un doit être exaspéré ici, ce n'est pas vous, ça non, c'est moi ! Comment vous dire...Votre fils est fort charmant et bien mignon à regarder comme ça, mais il est tout bonnement ... insupportable !


Impossible pour lui de s'asseoir correctement sur sa chaise, il doit penser que la classe se fait retournée dans l'autre sens, face au mur du fond et non pas vers le tableau et vers moi, accessoirement. Malgré mes remarques incessantes, il trouve toujours à redire à ce que je lui demande "ah ben non là j'étais retourné, je parlais pas" ou encore "ah ben non là, maîtresse, t'as mal vu" etc.. non mais t'as raison, prends-moi pour une idiote, j'ai vu ta bouche bouger et surtout j'entends ta voix jusqu'ici, mais non tu as sûrement raison, j'ai dû rêver !


D'ailleurs, il doit penser que je ne suis là que pour faire beau dans la classe puisqu'il ne m'écoute jamais. Pour preuve, il fait partie des ces adorables bambins qui, sitôt les explications terminées, vous serinent aussi sec : "faut faire quoi ??" J'ai toujours rêvé de leur répondre "mais rien du tout, on est bien là pour une sieste non ?" ou pire encore dans les jours où je suis bien fatiguée "rappelle-moi, y a des neurones là-haut ou bien t'as tout laissé à la maison ??" Mais non, à votre bambin comme aux autres, on répond bien gentiment en lui répétant les consignes pour la quatorzième fois !


Monsieur votre fils me prend vraiment pour une idiote, si, si, je vous vois dubitative, mais jugez plutôt : il me demande l'autorisation pour se lever et aller chercher un mouchoir. Autorisation que je lui accorde pour la douzième fois de la journée, vous avez vu, je suis sympa, je sais qu'il a un bon rhume en ce moment, alors je le laisse se lever... oui je sais je suis bien magnanime. S'il avait des mouchoirs sur lui, ce serait tellement bien, il n'ennuierait pas tout le monde toutes les 5 minutes mais bon, passons ...Donc monsieur va chercher son mouchoir et que croyez-vous qu'il fasse votre adorable fils ? Qu'il retourne à sa place pour travailler en silence et ne pas gêner la classe ? Eh bien non ! Figurez-vous qu'il fait le tour des popotes et vas-y que je te raconte ma vie, à une table puis deux, puis trois, jusqu'à ce que je l'interrompe et lui demande : "mais où te crois-tu ?? Tu nous déranges et je te prie de retourner illico presto à ta place, sinon, je vais me fâcher". Alors là, le quidam de base se dit "vite vite, j'en ai déjà assez fait, je retourne m'asseoir et je me fais oublier..."

Eh bien, votre fils, ça ne lui traverse même pas l'esprit, mais alors pas du tout ! Il me répond "oui, oui, ..." d'un air fort las, il faut dire que je le dérange beaucoup, là, en lui coupant cette sympathique petite balade au travers de la classe, et d'un pas lent et nonchalant, il retourne à sa place, non sans faire un ou deux tours de popotes supplémentaires.


Vous comprendrez donc bien qu'au bout de quelques heures à ce régime, ma patience soit mise à mal et que je permette de lui mettre une punition, histoire de lui faire comprendre qu'on ne se moque pas impunément de moi.

La punition consistait à lui faire écrire 3 phrases m'expliquant en quoi il était utile de rester assis calmement à sa place pendant la classe. J'aurais pu tout aussi bien lui faire conjuguer 30 verbes à tous les temps, et avec votre mot, je me demande si je n'aurais pas mieux fait, en vérité. Là, vous auriez eu une excellente raison d'être exaspérée.


Je vous prie de recevoir, madame, mes salutations sincères.

Maîtresse Naturella"

 

Et des comme ça, j'en ai 30 ...ce sont des CM2, et l'année prochaine, ils entrent au collège ... moi je pense que ça va chauffer pour leurs abattis !


Retour à l'accueil