Message trouvé dans mes commentaires ce matin :

 

Désolée, ce qui me choque, ce n'est pas la mère ou le gamin, c'est ton attitude à toi...

Je ne sais pas quel âge tu as, mais il faudra que tu arrive à contourner le problème d'une autre façon mais tu veux que les enfants se sentent bien dans ta classe, si tu veux avoir de bonnes relations avec les parents:  ce qui permet de mettre en place des solutions.

Je ne te dis pas ça dans le vide, j'ai 3 "hyperactifs" dans ma classe, j'en ai chaque année. Il faut faire avec, au lieu de se lamenter parce qu'ils sont bêtes et mal élevés.

En les traitant comme des ennemis, jamais tu n'obtiendras leur collaboration.

As-tu appris à nouer un lien affectif avec eux ? As-tu mis en place de vrais moments de parole dans ta classe, un conseil d'enfant par exemple ? Pourquoi te censurer quand tu as envie de faire un rappel à l'ordre humoristiques ? Tu n'usilises pas l'humour dans ta classe ( de façon bienveillante, bien sur ) ?

Quand tu vois un enfant qui s'agite au lieu de travailler, tu t'es déjà demandé si ce n'est pas parce le travail que tu proposes est VRAIMENT ennuyeux ?

Ce gamin est nul ? Et toi, tu t'es déjà remise en question ?

Pardon, mon message n'est pas gentil, en fait il contient ce que je ne peux pas dire à une de mes collègues.

Tu vas sans doute mal de le prendre mais si tu as envie de me répondre, nhésite pas, je reviendrai te lire.

 

Et voici ma réponse, un peu longue pour mettre dans mes comms ...


Chère collègue,

J'ai lu ton commentaire. Manifestement tu es fâchée contre quelqu'un et c'est moi qui prends. Pas de chance, une maîtresse exemplaire et gentille comme moi. ^_^ Je crois que la plupart de mes fidèles lecteurs te diront mieux que moi qui je suis ... A vos claviers, mes amis !


Oui, je te l'accorde, nous ne nous connaissons pas. Alors avant de te répondre, je suis allée voir ton blog, j'y ai passé un peu de temps aujourd'hui. J'y ai vu beaucoup de choses entre les lignes : tes enfants, ta vie d'instit, l'excellent blog Danger-Ecole que je fréquente assidûment aussi, ta vie de maman, tes plaisanteries... Je t'ai trouvée plutôt sympa à vue de nez, comme ça. Et pourtant, ton commentaire m'a paru un peu abrupt.


Je pense que tu n'as pas compris ma façon d'écrire, ce côté "obscur de la force" que nous avons tous et qui de temps en temps chez moi, vient s'exprimer sous forme humoristique sur mon blog. Mes lecteurs le savent et s'en amusent. Je fais partie d'une troupe de théâtre et ce n'est pas pour rien, j'aime à transformer les choses de façon tragicomique, ça me fait du bien, ça me défoule. Cela ne traduit aucunement une réalité de méchanceté, tu sais ... Ce gamin et sa maman seront reçus très gentiment et très constructivement, et nous parlerons ensemble de la meilleure manière d'arranger les choses.


Je suis comme toi, une maman d'un tribu plus nombreuse que la tienne, avec plein d'amour dans le coeur, et des enfants heureux, et j'ai aussi des élèves heureux ... Même si à me lire, tu n'en as pas eu l'impression. Oui, j'avoue, cette année, notre cohorte de 60 CM2 est difficile à gérer. Et oui,  mes élèves m'agacent quelquefois, j'avoue ....Ah, mais à qui ça n'est jamais arrivé d'avoir une classe un peu plus récalcitrante que les autres ? Quelquefois il ne suffit pas de se mettre en 4 pour eux, c'est comme ça...

Ce que je déplore, ce n'est pas l'agitation des enfants en fait, c'est le manque de lois données par les parents qui font que ces enfants, à quelques mois de rentrer au collège, n'arrivent pas à s'adapter car ils n'ont pas de limites à la maison ... et c'est de plus en plus fréquent. J'enseigne depuis assez longtemps maintenant pour m'en rendre compte.

Alors malgré toute ma bonne volonté, mes heures supp non payées, mes heures de corrections tardives pour corriger ces travaux qui font qu'ils ne s'ennuient pas ;-) , alors oui, de temps en temps, j'ai besoin de me défouler ici et de ne plus être la très gentille et très courtoise maîtresse Naturella.


Je pense que tu es allée un peu vite en besogne avec tous tes très bons conseils que, soit dit en passant, je pratique depuis fort fort longtemps :-) (une petite piqûre de rappel, ça fait du bien, ce n'est pas grave ...)

Alors juste un petit conseil, si je puis me permettre, ne juge pas les gens si vite, c'est dommage ...

Et une petite phrase que me disent souvent mes élèves et qu'ils me répètent encore quelques années après être passés dans ma classe, lorsqu'ils reviennent me voir : "Maîtresse Naturella, tu es de ceux qui ont compté." Et crois-moi, rien ne peut me faire plus plaisir.


Pour finir, je t'envoie un sourire, un beau, un flamboyant et un rire, de ceux qu'il m'arrive d'avoir aussi de temps en temps, dans ma classe.

 

Retour à l'accueil