Mercredi.

La journée des enfants, comme on dit. Clarinette, chant, solfège, devoirs, percussions, le site internet de l'école, basket, quelques menues courses, une tonne de copies à corriger, les repas pour 6 personnes2 lessives, 4 aller-retours en voiture, révisions de leçons, une discussion sur l'oral du bac blanc de français, changement de cage de lapin x 2, des recherches sur internet pour mes cours, la préparation de la journée du lendemain, vérification des sacs et habits pour la tribu, prévision des repas, douches, histoire, rires, baisers à mes 4 doudous, retour de l'homme, discussion sur nos journées respectives, décisions à prendre, retour sur mes corrections ...

Il est 21 heures, je suis sur le canapé, un pile de productions d'écrits à corriger pour mes 27 CM2 sur les genoux. Et le téléphone sonne.... Raaaaah, non !
C'est une des mes amies. Je la prends, sourire dans la voix (parce que je n'aime pas avoir des gens qui font la tête au téléphone, ça s'entend dans leur voix). Tiens, me dis-je, prenons ce coup de fil du bon côté, ça va me détendre un peu de papoter.
-Bla-bla-bla, ça va toi, moi ça va, dis donc, tu fais quelque chose demain soir ? me dit-elle.

Demain soir, c'est jeudi soir, je sors de l'école vers 19 heures, après un RV avec des parents, 2 bonnes heures de correction de cahiers et autres prises de notes de la journée avec mes élèves. Quand je rentre, je relaie ma maman qui est venue me garder les enfants le temps que je rentre. J'en vois déjà qui se demandent pourquoi je ne ramène pas tout à la maison pour corriger. J'ai déjà essayé. Les enfants étaient plus petits. Petit dernier m'avait très gentiment dessiné de très beaux bonhommes dans quelques cahiers, pendant que je m'occupais d'autre chose...
Maintenant qu'ils sont plus grands, ça donne plutôt : Maman, où sont mes affaires pour le basket  ? Tu veux pas faire un bataille avec moi ? Pourquoi j'ai pas le droit d'allumer la télé ? Maman, maman le petit lapin gris s'est cassé la patte ! Qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Tu sais, mon copain, il a fait ça... dit ça... La maîtresse, elle veut une boîte de céréales vide pour demain ! Maman, relis voir mon calcul de fonction, je ne tombe pas sur le bon signe ! Euh, tu veux pas signer le mot de la prof d'histoire-géo, j'avais oublié de faire mes exercices ...
Bref, comme vous l'imaginez sûrement, je préfère ne pas être là, je corrige plus efficacement ailleurs, dans ma classe vidée de la horde bruyante des enfants-élèves... (sensation que j'aime beaucoup en plus).

Mais reprenons la conversation téléphonique avec mon amie...
- Parce que figure-toi que je vais à une soirée "dessins animés" costumée et comme je te connais bien, je me suis dit, j'invite Naturella.

Je suis flattée. Il est vrai que je suis une fan de déguisements. J'adore ça. C'est aussi pour ça que je fais un peu de théâtre. Mais là, en pleine semaine, pas de déguisement "dessin animé" sous la main à part mon tablier de cuisine, du boulot par-dessus la tête, un vendredi qui risque d'être pire que tout si je fais la fiesta jusque tard (ben oui on vieillit, finies les nuits de fiesta sans conséquences sur la forme physique), non, je suis trop crevée.

- Ecoute, amiga, c'est non, j'ai du boulot et je suis crevée. Une autre fois peut-être.
- Aaaaarrrrfffff, s'écroule-t-elle de rire, me dis pas qu'une instit ça bosse ? A qui veux-tu faire croire ça ?
-...
Et voilà comment
je suis en colère contre une de mes bonnes amies, qui n'est pas méchante et n'a sûrement pas pensé mal faire... Parce que oui c'est bien connu, les intits, ce sont tous des glandus et ils ne f... rien !!! Zut alors...

Et surtout ne me plaignez pas, j'aime travailler, j'aime m'occuper de ma maison et de mes enfants, j'assume mes choix parfaitement et avec le sourire.
Mais ne me prenez jamais pour une fonctionnaire de base, parce que là, on ne serait pas du tout copains.

PS : pour L.Myster  : Tu vois que j'ai des défauts, j'ai très mauvais caractère :-D

Retour à l'accueil