Hier, j'étais bouleversée. Oui, submergée d'un sentiment de tristesse indicible. Parce que devant mes yeux, une mère, un père et une soeur pleuraient leur fils et frère de tout juste 20 ans, parti trop tôt d'une saleté de leucémie. La photo de ce jeune homme souriant me rappelait combien la vie est courte et précieuse. Je pleurais moi aussi, laissant libre cours à ma peine, tout en écoutant ma propre fille de 20 ans dire quelques mots sur son ami disparu, émue jusqu'aux larmes.

Oui hier j'étais bouleversée.


La vie sait pourtant nous remuer aussi dans le bon sens, elle exacerbe les sentiments d'une façon incroyable et je me prends ce soir à respirer à fond, regarder mes enfants avec des yeux nouveaux, trouvant les petites agaceries du quotidien presque agréables, les défauts des autres touchants... J'embrasse mon confort du regard, parle avec bienveillance même à ceux qui sont désagréables, je souris aux arbres nus, je vis !

 

Merci à toi, jeune homme trop tôt parti, merci de m'avoir rappelé la chance qui est la mienne chaque matin lorsque j'ouvre les yeux, de pouvoir respirer encore et encore. Je te dédie cet article ...

 

fille_bleue.jpg

Retour à l'accueil