Ces temps-ci, certaines choses ne vont pas dans ma vie. Ce que je croyais être établi n'est plus, ce que je croyais être fort se révèle être faux, ce que je croyais être stable ne l'est pas, tout fout le camp...

La vie se charge quelquefois de nous remuer salement, de nous faire aller chercher la force vitale tout au fond de nos orteils, de nous empêcher de respirer et de vivre à pleins poumons, de porter à nos coeurs une langueur sournoise qui fait douter. Et que me reste-t-il à moi ? Des hurlements silencieux, des interrogations, un sentiment d'échec et un manque cruel de confiance en une certaine humanité.

Moi si positive, si toujours pleine de joie, moi qui adore la vie, je ne sais plus vraiment où laisser planer mon âme. Elle se traîne et souffre, partagée entre l'envie de tout laisser tomber et le désir de tout régler. J'ai mal...

Mais j'ai mes amis, mon homme et mes enfants, ma famille. Fidèles compagnons tout au long de ma route, ils sont là encore et toujours, ils sont là aujourd'hui. Je peux me liquéfier et pleurer toutes les larmes de mon corps, hurler à qui voudra l'entendre que ce n'est pas juste ce qui m'arrive, tempêter contre la vie qui me secoue, chuchoter à l'hiver de cesser de me torturer avec cette grisaille qui m'empêche de voir le bout du tunnel, laisser ma main retomber par mollesse, ma pensée partir vers d'autres lieux plus calmes, mes yeux se fermer pour ne plus voir, ... ils sont TOUS là.

Chacun et chacune, seuls et ensemble, avec ou sans paroles, amis de toujours et amis tout neufs, ils ont su me réconforter et je sais que je peux compter sur eux. Je veux croire en l'évolution de la situation, je veux croire en de meilleurs moments dans ma vie, je veux croire en la force de l'âme, je veux croire que tout ira bien.

"L'Homme était fâché contre Dieu : Je croyais que tu étais avec moi tous les jours de ma vie, les bons comme les mauvais. Regarde au sol et vois ma trace de pas, elle est seule. Là, tu m'as laissé seul, avec mes problèmes et mes doutes. A quoi cela me sert-il de croire en toi si tu me laisses cheminer seul ?

Et Dieu répondit à l'Homme : Là où tu ne vois qu'une trace de pas, c'est que je t'ai porté pour t'aider à cheminer..."

A vous tous, mes Amis et ceux que j'aime, qui me portez en ces moments difficiles, je voulais dire...

MERCI...

Retour à l'accueil