Samedi matin 10 juin 2006, dix heures. Conservatoire de musique. Place de parking.

- Vite ! je vais être en retard à la répétition. Oh, c'est samedi, il faut que je paie le parking sinon ça va être ma fête. Ils adorent mettre des PV le samedi matin, surtout quand il fait chaud et beau. Alors....voyons... 2 euros....c'est bon ! Vite le ticket sous le pare-brise, et c'est parti.

Elle court vers le Conservatoire pour sa répétition.

Deux heures plus tard, la voilà qui revient. Elle est en compagnie de plusieurs amis, elle discute (blablablabla....). Se retourne vers sa voiture. Mi-énervée, mi-amusée.

- Ah, ben ça c'est la meilleure ! Pour une fois que je paie le parking, me voilà avec un PV ! c'est quoi cette histoire ??

Elle prend le PV, le retourne dans tous les sens, le lit, et ses amis regardent en même temps qu'elle.

- Naturella, c'est marqué que tu as un PV pour non-paiement du parking.

- Non-paiement ?? mais regarde ! j'ai mis des sous et j'ai mis le ticket au bon endroit, pour une fois....!

- Montre ton ticket... Ah ben je comprends tout ! regarde la date et l'heure dessus.

Elle se penche vers le ticket, ouvre les yeux en grand, la bouche aussi...

- Ah là c'est la quatrième dimension ! C'est impossible !! je ne paie jamais ce parking, sinon j'aurais englouti une vraie fortune, vu que j'y suis tous les jours, et aujourd'hui je paie et l' horodateur débloque complètement.

En effet, le ticket indique vendredi 9 juin 2006, somme versée 0,50 €, stationnement autorisé jusqu'à 18h32... Elle vérifie l'horodateur, tout a l'air en ordre, la petite horloge indique bien samedi 10 juin 2006, 12h15.

- Non, franchement, j'y comprends rien du tout.

Elle rentre chez elle. Garde précieusement le PV et le petit ticket du parcmètre tout en cherchant dans sa tête comment elle va pouvoir contester l'amende. Elle met le PV avec le courrier urgent sur la table de la cuisine.

Plusieurs jours passent.

Elle se rappelle subitement qu'elle a une amende à payer. Elle se dit qu'elle va quand même essayer de contester le PV, vu la situation. En même temps ce n'est pas du tout aisé de prouver quoi que ce soit avec ce ticket, car à part sa bonne foi, elle n'a aucune preuve qu'elle a bien payé le parking. En faisant une enquête poussée, on pourrait vérifier qu'elle avait bien une répét entre 10h et 12h ce jour-là, que son alibi tient parfaitement la route pour démontrer qu'elle n'était pas dans ce quartier-là le vendredi soir .... bref, faire tout ça pour 11 euros d'amende, c'est peut-être un peu exagéré !!

Elle décide donc de payer. Mais le PV reste introuvable. Elle a beau chercher dans tous les endroits possibles et imaginables, plus de PV ! La tuile...

 

 

- Allo ? Le commissariat de police ? Oui, bonjour madame la policière. Voilà. J'ai une amende de stationnement à payer et je ne mets plus la main sur le papier. Je pense qu'il a été mis à la poubelle par indvertance. Que dois-je faire ?

- Ah madame ! ça dépend si c'est la police municipale ou pas qui vous a mis l'amende.

- Euh , à vrai dire, je ne suis pas restée à côté de ma voiture pour voir qui me mettait le PV, si vous voyez ce que je veux dire...(rire)

- Oui, c'est sûr. (pas rire du tout :-( ). Il faut écrire à l'Officier du trésor public de la police. Vous lui faîtes une lettre expliquant la situation et en lui demandant une photocopie recto-verso du PV. Mais ça ne marchera que si c'est la police municipale qui vous a verbalisée.

- Ah bien ! Et si je veux contester le PV parce que l'horodateur ne marchait pas ?

- Vous voulez payer ou contester? J'y comprends rien !

- Ben... en fait, je me tâte. Parce que je devrais le contester vu que c'est l'horodateur qui avait un problème. Moi j'avais payé mon stationnement.

- Si l'horodateur avait un problème, il fallait mettre un mot sur le pare-brise, madame.

- Oui, mais je ne l'ai pas vu tout de suite. Je m'en suis aperçue quand j'avais déjà eu le PV !

- ouh là là ! C'est compliqué votre histoire. De toute façon, il faut faire une lettre pour contester et vous avez une partie à remplir sur le PV et à renvoyer.

- Oui, je veux bien mais je vous rappelle que je ne l'ai plus, justement, le PV !

- Ah oui c'est vrai, alors écrivez à l'adresse que je vous ai donnée, vous verrez bien.

- Et si on me répond trop tard et que l'amende augmente ?

-Ah ben ça ce n'est pas mon problème madame ! Au revoir madame !

Elle prend donc sa plus belle plume pour écrire à l'Officier du trésor public de la police. Et se jure que plus jamais elle ne paiera la parking. Franchement, c'est vrai, ça fait trop d'ennuis après ! 

Retour à l'accueil