Vraiment, je n'aurais pas pensé que ces séances un chouilla fastidieuses sur les compléments circonstanciels me fassent autant rire... Tiens, ça va peut-être me réconcilier avec la grammaire, si ça se trouve !
Voici donc pour le bonheur de tous et toutes la suite de maîtresse Naturella et de ses aventures avec les compléments circonstanciels.

Donc, je passais beaucoup de temps à expliquer les compléments circonstanciels, usant de phrases simples et presque idiotes pour aider mes pauvres petits élèves à connaître ces fameux CC. Ce jour-là, donc, la phrase de référence était :

Les merles sifflent leur chanson.

Et l'on pouvait à sa guise ajouter 3 CC au choix ...

- Tranquillement
- Dans le marronnier
- Chaque matin

... pour obtenir des phrases différentes.

Parenthèse "littéraire" : Pour tous les afficionados de Molière, c'est le jeu de Mr Jourdain avec la phrase "Belle marquise, vos yeux me font mourir d'amour " ou plus prosaïquement, (!) les Inconnus parodiant Indochine avec " Isabelle a les yeux bleus ".
Aaaah me direz-vous, tous ces moments rigolos étaient donc de la grammaire ?? Mais oui, mais oui, c'est incroyable mais vrai, jouer avec la langue, ce peut être très très drôle.

Bref, comme vous l'avez compris, faire de la grammaire prend du temps et lorsqu'épuisée, ce jour-là, j'arrivais enfin au bout de mes explications pour que tous comprennent bien, un doigt se leva.
C'était Nathan, adorable, timide, distrait, un baobab dans la main, surtout les jours de grand vent ;-)

Nathan : " Maîtresse ! "
Moi : "Oui, Nathan, tu n'as pas compris quelque chose ? " (non, PITIE, je ne veux pas recommencer toute l'explication !!!!)
Nathan : "Maîtresse, c'est quoi un marronnier ? "


Retour à l'accueil